Site officiel de Saint Léger de la Martinière en Deux-Sèvres
 

Quel exercice périlleux l'élaboration d'un budget communal dans une période où tous les indicateurs sont au rouge, où la plus grande partie des secteurs d'activités sont touchés. La DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) diminue comme une peau de chagrin et nous n'avons plus de lisibilité optimiste sur l'avenir. Aujourd'hui, en France, 70 % des investissements publics civils sont portés par les collectivités locales ; cependant, l'impact sur l'investissement des baisses des dotations n'améliorera pas la situation dans les mois qui viennent.

 

Pour notre gouvernement, à l'échelle européenne, le timing est important : en 2017, la France doit ramener son déficit en-dessous de la barre des 3 % du PIB, sinon elle s'expose à des sanctions européennes. Or, dans ses prévisions publiées le 4 février, la Commission européenne table sur un déficit français de 3,2 % en 2017, alors que Bercy annonce 3 %.

Cependant, ce sont toujours les mêmes qui trinquent... Un exemple : en France, le poids de la réduction des dépenses est inéquitablement réparti puisque 60 % des efforts sont demandés aux communes et intercommunalités, 30 % aux départements et 10 % aux régions. Dans ces circonstances, la France et les collectivités locales auront des difficultés à être au rendez-vous d'une relance par l'investissement voulue par Bruxelles...

Il est de plus en plus difficile de préparer un budget communal: c'est la première année que nous avons attendu les chiffres officiels des dotations de l’État aussi longtemps... Qu'est-ce que cela signifie ? Je vous laisse méditer.

La prise de la compétence scolaire par la communauté de communes du Mellois étant effective depuis le 01 janvier dernier, nous devons établir notre budget en tenant compte de ce paramètre : normalement il prévoit une baisse de la fiscalité communale correspondant à cette prise de compétence par la Communauté de communes. Cependant, nous ne pouvons pas, en une seule fois, baisser notre fiscalité d'autant pour deux raisons :

  • La première est que nous aurions des taux anormalement bas pour le territoire et il ne faudrait pas que cela nous porte préjudice dans les années à venir si les communes devaient se regrouper : les impôts exploseraient, même si l'on nous parle de lissage.

  • La seconde marquerait l'arrêt du dynamisme que l'équipe municipale a souhaité pour attirer de nouvelles familles et ne pas laisser notre commune mourir peu à peu.

Le contexte économique et social de notre territoire demeure trop précaire, trop incertain, et il nous faut préserver notre dynamisme et nos savoir-faire. N'oublions pas qu'au 01 janvier 2017, la nouvelle communauté de communes épousera les contours du Pays Mellois qui, lui, disparaîtra. Comment notre nouveau territoire va-t-il évoluer ? Quelles seront les orientations politiques choisies afin qu'il conserve sa juste place au sein de la nouvelle grande région ? Il ne va pas falloir se tromper... L'année 2017 marquera un tournant important au sein de notre pays au vu des élections présidentielles et législatives organisées au printemps. Attention... Nous sommes dans une société en pleine mutation.

Avec l'équipe municipale, après de longues discussions, nous avons donc décidé de baisser les taux communaux de 30 %. La taxe d'habitation passe de 13,85 % à 9,69 % ; la taxe sur le foncier bâti de 8,84 % à 6,19 % ; la taxe sur le foncier non bâti de 27,78 % à 19,45 % ; la cotisation foncière des entreprises (CFE) de 20,82 % à 14,06 %.

Cependant, je le répète, la baisse des taxes communales ne compensera pas l'augmentation des taux de la communauté de communes.. L’État, avec la promulgation de la loi NOTRe, en obligeant les EPCI à fusionner, en poussant à ces transferts de compétences, en supprimant les syndicats, etc. veut faire des économies à tous les niveaux, mais cela prendra de nombreuses années, et j'espère que les économies tant espérées seront bien réelles ... Pourtant, certaines collectivités paieront pour les autres , ce qui est le cas de Saint-Léger cette année et j'en suis désolé. Avec vos élus, nous avons essayé d'être les plus attentifs possibles vis-à-vis de vous, des situations qui vous préoccupent, de toutes les interrogations qui nous taraudent.

Nous sommes au printemps : je sais que les associations communales et la collectivité organiseront des manifestations qui essaieront de vous faire oublier pour quelques heures les soucis du quotidien. Je vous souhaite d'y participer et d'y « trouver votre compte ».

Il va falloir également s'habituer à voir l'herbe pousser sur notre commune car nous allons arrêter d'utiliser les produits phytosanitaires dans les mois qui viennent ; d'ailleurs, la démarche est bien enclenchée depuis l'an dernier plus particulièrement. Les solutions alternatives demeurant inefficaces et trop coûteuses, chacun va devoir faire preuve de civisme et de tolérance pour nettoyer devant chez soi sans utiliser un quelconque désherbant : il faut penser à nos enfants et regarder les personnes autour de nous qui souffrent de graves maladies... Si, parmi vous, certaines personnes ont des solutions que nous ne connaissons pas, merci de venir me voir à la mairie et de les partager ! Il y a quelques années, nous grands-parents n'utilisaient pas de produits phyto, alors revenons aux bonnes vieilles habitudes qui sont inoffensives pour l'être humain.

J'organiserai une réunion publique, au mois d'octobre, un vendredi soir, afin de vous rendre compte de notre travail effectué depuis le mois de mars 2014, de répondre à vos questions, de parler, ensemble, de l'avenir de notre commune et des orientations que vous souhaiteriez que nous prenions.

Bien à vous,

Christophe Labrousse, maire de la commune  

 

Voir les éditos archivés...

 

Histoire | Carte | Saint-Léger en images | Economie | Annuaire pro | Projets | Prochaines réunions | Dernière minute | Conseil | Commissions | Délégués
Horaires & contacts | Agents territoriaux | Locations | Démarches | Mot du Maire | Bulletins municipaux | Comptes rendus | Quelques chiffres
Associations
| Manifestations | Utilisation des salles | Vie scolaire | Infos pratiques | Jeunesse | Numéros utiles | CCAS | Services sociaux

Copyright © TETE A CLIC International Multimédia - Tous droits réservés - Reproduction Interdite - Mentions Légales